:: Accueil site :: :: Accueil info ::

Sur le chemin des Ducs, La Normandie à pied de Rouen au Mont-Saint-Michel de Bernard Ollivier (Phébus – 2013)


Retenu, depuis trop longtemps à son goût, loin des sentiers, Bernard Ollivier, en marcheur et en amoureux de la nature, est reparti sur une route de pèlerinage peu connue, le chemin des Ducs de Normandie, allant de Rouen au Mont-Saint-Michel.
Sur les traces de l’histoire, dans des départements qu’il connaît bien pour y avoir vécu, l’auteur dit son goût pour l’aventure moderne et intime de la randonnée. Tout au long des kilomètres parcourus – en duo pour la première fois de sa longue carrière de marcheur solitaire –, il constate les changements de sa Normandie natale. La fermeture des usines et l’exode rural n’altèrent pas l’éternelle beauté de ses bocages, de ses vallées, ni celle de la Suisse normande.
Lieu de mémoire et de légendes, la Normandie demeure mystérieuse, gardienne de trésors qu’elle ne partagera, au creux d’un chemin, qu’avec ceux qui sauront lui donner du temps.

Écrivain voyageur, fondateur de l’association Seuil et auteur de la trilogie Longue marche, À pied de la Méditerranée jusqu’en Chine, Bernard Ollivier a également publié aux Éditions Phébus, Aventures en Loire et La vie commence à 60 ans.
Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main est son premier roman.

lu 898 fois

Road Angels, Le tour du monde à moto d'Éric Lobo (Transboreal – 2013)

Le périple d'une moto mythique......

Lire la suite

lu 3145 fois

De la jungle Birmane et la Taïga russe, L’Asie à vélo couché T 3 de Nathalie Courtet (Phébus – 2013)


C’est en novembre 2010, quelques mois seulement après être revenus de leur dernier périple, que Nathalie et Michel Courtet se remettent en selle en direction de l’Asie du Sud-Est. Le Myanmar sera le point de départ d’un voyage qui les mènera à Vladivostok, en passant par la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam, le Laos, puis la Chine avant de rallier la Russie en traversant l’immense désert de Gobi.
Les deux cyclo-voyageurs vont en voir de toutes les couleurs au sens propre comme au figuré : les étendues vertes de la jungle sud asiatique, les reflets miroitants des rizières en terrasses, l’altitude céleste des plateaux chinois, la steppe nue du désert mongol, les eaux bleues du lac Baïkal et les neiges sibériennes, mais aussi les crevaisons à répétition, et même la casse d’un vélo.
Arrivés à Vladivostok, le voyage n’en sera pas pour autant terminé : à bord du transsibérien ils rejoindront Moscou puis Saint-Pétersbourg avant de regagner enfin, et à vélo, leur Jura natal.
Treize mois sur la route, à changer de lieu tous les jours, à voir défiler les paysages à quinze kilomètres à l’heure, à improviser la vie, à accumuler des émotions extraordinaires.

Née en 1970 à Besançon, Nathalie Courtet a travaillé seize ans dans l’industrie avant de se reconvertir comme accompagnatrice en moyenne montagne. Éprise d’espace et de liberté, elle a parcouru le monde et habite depuis toujours dans le massif du Jura.
Nathalie Courtet a obtenu le Prix littéraire de l’édition 2013 du Festival Curieux Voyageurs de Saint Etienne pour le premier tome de sa saga L’Asie à vélo couché.
Ce sont les votes des lecteurs des médiathèques de Saint-Étienne et de la Loire ainsi que ceux de la Librairie de Paris de Saint-Étienne et de la Librairie Raconte-moi la Terre à Lyon qui ont permis cette belle nomination.
lu 890 fois

La Revue Long Cours N°4

le nouveau numéro de cette excellente revue.....

Lire la suite

lu 1708 fois

Notre Comédie du livre 2013- Premiers souvenirs

Encore une "Comédie du livre" qui se termine.
Malgré une pluie trop souvent présente qui est venue s'inviter à cette nouvelle édition, nous avons gardé un moral à toute épreuve avec une ambiance, plus que conviviale, sous notre tente, à l'allure d'une île aux écrivains-voyageurs.
Nous voulions remercier tout particulièrement:
Serge Bourjea, le Président de l'Association "Coeur de livres" dont la présence durant ces trois jours à nos cotés et son discours inaugural furent l'expression de son soutien à la librairie indépendante montpelliéraine.
Laurence Patri, la directrice de cette Association qui n'a point ménagé sa peine pour que cette manifestation, à travers le travail avec les libraires, le choix de la programmation et l'organisation générale, soit un succès littéraire.
Enfin je n'oublie pas la fine, vaillante et enjouée équipe qui secondait Laurence, à savoir Sonia, Clémence, Lucie et Céline, toujours présentes pour prendre de nos nouvelles et veiller au bon déroulement de la programmation et au bien-être de nos auteurs, bravant le vent et la pluie.
Nos bénévoles de cette année (20), lectrices et voyageuses, sont venues nous aider durant ces trois jours de convivialité en compagnie de leurs deux libraires préférés.
Bravo à chacune d'elles pour leurs dévouements, leurs disponibilités et leurs petits plats du déjeuner.

La fine fleur de l'Almanach des voyageurs (Éditions Magellan & Cie) était présente cette année avec de gauche à droite, Charles Poitevin, Guillaume Jan, Jean-Claude Perrier et Julien Blanc-Gras...

Marc Wiltz, patron des Éditions Magellan & Cie, faisant le bilan de cette "Comédie" en tant qu'éditeur invité d'honneur de cette édition 2013....

Pierre Astier veillait sur la collection de nouvelles qu'il dirige chez Magellan & Cie et nous offrait trois belles rencontres - goûters littéraires autour des nouvelles du Maghreb...


Mais nos amis écrivains et peintres-voyageurs ne sont pas partis sans nous laisser une dédicace sur notre livre d'Or. En voici quelques unes:

Pierre Astier

Chère Christine, cher Alain,
Merci pour votre accueil si chaleureux, si aimable.
Et merci pour votre bonne humeur malgré cette météo... hum, difficile.
Au plaisir de vous revoir,
Bien amicalement,

Céline Roussel

Merci Christine, Merci Alain, et merci à toute l'équipe des bénévoles!
Comme d'habitude, une belle "Comédie du livre" – froide, ventée, pluvieuse – mais toujours chaleureuse, agréable, enrichissante, etc.
C'est toujours avec un immense plaisir que nous venons à Montpellier.
En vous embrassant.

Samuel Chardon



Jean-Yves Loude

Pour la librairie les 5 continents. Que Dieu (celui de ton choix) remplisse tes désirs et accomplisse ta richesse.
Grand merci, La vie est belle!

Arnaud Devillard

J'ai rangé les chaussettes qui puent, mes sandwichs à la dinde et j'ai coupé la musique exprès pour venir vous voir à la Comédie 2013 et être avec vous, même sous la pluie!
Mais je crois que j'ai oublié un truc sur le stand: le bear spray.

Sébastien Lapaque

Pour mes amis de la librairie les cinq continents, le cri du toucan, les étoiles de la croix du sud et l'amitié de Sébastien.

Alexandre Verhille



Brigitte Di Folco

Le désert est une porte ouverte sur la librairie des 5 continents!…
Merci de m'avoir fait participer à cette belle rencontre….

Guillaume Jan

Chère Christine et cher Alain,
Un mot pour vous remercier de votre accueil et de votre bonne humeur.
C'était très sympa, malgré le mauvais temps - quand on était sous la tente des Cinq continents, on avait l'impression d'être toujours au paradis (avant liquidation, surtout samedi après-midi).
Grosses bises et à bientôt,
Guillaume

Jean-Claude Perrier

Namasté, namaskar et toute celle sorte de choses.
Merci pour cette Comédie sponsorisée par "André", après celle soutenue par "Gap"…
Affection à vous deux

Julien Blanc-Gras

Christine, Alain,
Je voudrais profiter de cet espace pour dénoncer l'injustice faite aux auteurs qui ne savent pas dessiner pour leurs dédicaces.
Notre gratitude est certes moins voyante, mais elle n'en est pas moins sincère.
Donc, en un mot (et sans dessin)…Merci

Victor Khatémo

Christine, Alain
C'était un grand plaisir de partager ces moments avec vous.
Chaque mot dans mes ouvrages est un souffle de moi qui s'unit au vôtre.
Mon cœur est la mer qui génère ce souffle.

Claire Marca

Ce cru "Comédie 2013" était placé sous le signe de l'aigreur céleste mais heureusement, comme toujours, l'ambiance était chaleureuse et l'accueil convivial sous la tente!
Vivement la prochaine!

Reno Marca



Stéphanie Ledoux



Gwenaëlle Trolez



Marc Wiltz

Montpellier
Comédie
Talent
Soleil et pluie.
Avec toutes mes amitiés. À longue durée. Bien à vous.

lu 1875 fois

Transwonderland, voyages au Nigeria de Noo Saro-Wiwa (Höebeke – 2013)


Le Nigeria ne fait pas partie des plus grandes destinations touristiques. Noo Sara-Wiwa va pourtant y passer tous ses étés pendant près de quinze ans.
Née au Nigeria en 1976, élevée par sa mère en Angleterre, tous les ans elle vivra comme une punition le fait de devoir retourner auprès de son père dans ce pays qu'elle déteste et dont elle ne supporte pas le manque de confort, l'insalubrité, la vie misérable de ces habitants et l'absence de télévision.
En 1995, son père Ken Saro-Wiwa, écrivain respecté, producteur de télévision et militant écologiste engagé, est exécuté par le régime militaire du dictateur Abacha. Pour la jeune fille, c'est la rupture totale avec le pays, elle n'y retournera qu'en 2005, bien décidée à comprendre pourquoi son père aimait tellement ce pays qu'il en est mort.
Dans ce livre mi-récit de voyage, mi-mémoire personnelle et familiale, Noo raconte ses cinq mois de voyage, du chaos exubérant de Lagos aux magnifiques montagnes de l'Est. De l'absurdité d'un parc d'attraction désert et décrépit – Transwonderland, qui se voulait être la réponse africaine à Disneyland - , à Nollywood (le Nigeria est le deuxième producteur de films au monde, juste derrière l'Inde et bien avant Hollywood).
On y voit aussi comment la corruption, l'absence total de contrat social, le détournement de fonds publics font de ce pays, (pourtant deuxième puissance du continent africain après l'Afrique du Sud et première puissance en exportation de pétrole) un des pays dont la population est la plus pauvre.
Mais Noo Saro-Wiwa rencontre aussi des hommes et des femmes en qui elle reconnaît les forces mêmes de son pays: l'humour, la tolérance, une énergie immense, et l'ingéniosité stupéfiante nécessaire pour faire face à tout, à commencer par les coupures d'électricité et les pénuries d'eau.
Noo Saro-Wiwa, qui signe ici son premier livre, se révèle être un formidable écrivain mais aussi une fine observatrice, dont la compassion, l'œil aiguisé et l'honnêteté illuminent les pages de ce livre, tout à la fois drôle, tragique, chaleureux et merveilleusement écrit.
Ce livre tendre et irrévérencieux égratigne durablement tous les clichés sur le Nigéria.

Noo Saro-Wiwa a 36 ans. Née au Nigeria, elle sera élevée en Angleterre. Après de brillantes études (Kings Collège de Londres et l'Université de Colombia à New-York), elle a participé à la rédaction de guides de voyage pour Rough Guide et Lonely Planet.
Elle vit actuellement à Londres.

lu 927 fois

Aux Belles Abyssines de Bernard Bonnelle (La Table Ronde, 2013)

Le prix Nicolas Bouvier 2013 a été attribué à l’unanimité du jury à Bernard Bonnelle pour le roman, Aux belles abyssines.

Lire la suite

lu 1370 fois