:: Accueil site :: :: Accueil info ::

Le Koala tueur de Kenneth Cook (Autrement-2009)

 

Quinze histoires, quinze rencontres improbables et pourtant basées sur des faits réels, avec la faune "humaine et animale" du cœur sauvage de l’Australie. Autodérision, loufoquerie, humour : l’autre face de ce grand conteur qu’est Kenneth Cook.
Ces quinze courts récits publiés à l’origine dans des journaux et magazines furent réunis pour former un recueil qui devait être, en Australie, l’un des plus gros succès de librairie de l’auteur de Cinq matins de trop, mais dans une veine bien différente de la noirceur et des vertiges existentiels de son premier roman.
Si l’on croise dans le Koala tueur plusieurs figures remarquables d’aventuriers du bush australien (mineur d’opale capable d'avaler cent canettes de bière en une seule heure, montreurs de serpents complètements déjantés, trafiquants de pépites d’or…), souvent excentriques, roublards, téméraires, le ton qui domine ici est léger et franchement drôle.
La plupart de ces histoires mettent aux prises le narrateur, un écrivain-journaliste "naïf" et trouillard, peu belliqueux et plutôt porté sur la bonne chère, avec la vie sauvage et ses frissons inattendus.
Leur ressort est souvent analogue, mais il produit chaque fois son effet comique : entraîné bien malgré lui dans l’aventure, le narrateur échappe de peu à une mort tragi-comique sous les crocs ou les griffes de diverses bébêtes plus ou moins avenantes : requins, alligators, serpents, sangliers, ou même chats sauvages et koalas…
Un réel plaisir de lecture.

Kenneth Cook (1929-1987) est un important écrivain australien. Wake in Fright, le titre original de ce livre qu’il a publié à l'âge de 32 ans, en 1961, fait figure de classique contemporain en Australie, où il est constamment réimprimé.
Mais au-delà de sa dimension nationale, Cook, dans ce roman traduit en plusieurs langues, adapté avec succès au cinéma en 1971 (sous le titre Outback), a atteint une forme d’universalité.
lu 1492 fois

Le vagabond des ruines de Benjamin Desay (Phébus-2009)

Dans les pas d'un amoureux de l'Asie....

Lire la suite

lu 1945 fois