:: Accueil site :: :: Accueil info ::

Le testament des glaces d'Emmanuel Hussenet (Éd.Transboréal-2009)

Un parcours intimement lié au Grand Nord....

Lire la suite

lu 1726 fois

Maasaï, légendes de Tanzanie d'Éric Fayet (Ed.Un, deux…quatre-2007)

 

La première partie du livre rassemble vingt-deux contes, illustrés par les peintures au couteau de l’artiste tanzanien Herman Msole, qui se réfèrent à des mythes fondateurs, des règles d’organisation sociale ou des questionnements plus universels.
La seconde partie allie photographies et textes. Elle relate l’existence d’un Maasaï de sa jeunesse à sa mort. Elle insiste sur les différents rites qui lui ont permis ou lui permettront d’accéder à une classe d’âge supérieure.
En 2005, Éric Fayet a eu la chance d’être le seul étranger invité à y participer, appareil photo en main.
Maasaï. Légendes de Tanzanie traduit dans sa construction ce passage de l’imaginaire à la réalité. Les contes, de tradition orale, ont été collectés en maa et en kiswahili dans les villages maasaï du nord de la Tanzanie, enregistrés, traduits, puis adaptés à l’écrit en français et en anglais.

Journaliste, chroniqueur d’art, auteur, Éric Fayet vit à Clermont-Ferrand. Auparavant, il a travaillé deux ans en Tanzanie où il séjourne régulièrement pour réaliser les interviews et reportages photographiques nécessaires à la conception et la rédaction d’ouvrages sur ce pays.
En 2005, il avait déjà publié, Contes et légendes maasaï. Hadithi za kimasai, en partenariat avec l’Ambassade de France et l’Alliance Française d’Arusha. Ce recueil de 14 contes, bilingue français-swahili, fut distribué gracieusement dans les écoles. Une manière pour l’auteur d’exprimer sa dette aux enfants de Tanzanie, son pays d’adoption.
Herman Msole est Tanzanien. Il habite Dar es-salaam. Avec son frère aîné, il fut le premier artiste de ce pays à peindre au couteau. Même s’il aborde parfois des sujets telles la puissance des règnes animal et végétal ou l’atrocité de la guerre, la vie quotidienne des peuples reste son thème privilégié. À la demande de l’auteur, il a réalisé cinquante-deux tableaux, magnifiques, pour illustrer Maasaï. Légendes de Tanzanie. L’objectif de l’ouvrage est aussi de promouvoir les qualités de cet artiste.
Divertir, préserver une mémoire, inviter à la découverte, sensibiliser à une situation, actualiser une perception souvent erronée… Voilà déjà bien des objectifs pour un ouvrage qui demeure l’un des rares, sinon le seul, recueils de légendes maasaï en anglais ou en français.
lu 2461 fois

La mécanique du voyage de Céline Roussel & Samuel Chardon (Éd.l'Oiseau Porte-Plume)

Sur la route des Indes en famille et camping-car

Lire la suite

lu 3232 fois

Au cœur de l'Inde, 4 400 kilomètres à pied du Kerala à l’Himalaya d'Amandine et Éric Chapuis (Transboréal-2009)

 

Jeunes mariés, Amandine et Éric Chapuis s’offrent un voyage de noces d’un an, pour vivre pleinement leur engagement sans confort ni artifice.
Pour cela, ils choisissent l’Inde, qu’ils souhaitent traverser pas à pas, du sud au nord. Ils trouvent le sens de leur marche dans les rencontres, le long du chemin. De simples sourires en longues confidences échangées le temps d’un thé, d’un repas ou d’une nuit, ils pénètrent au cœur de l’Inde, dans toute sa diversité.
La route les conduit aussi bien chez le propriétaire d’une vaste exploitation de thé que dans le modeste logis d’ouvriers agricoles, dans un hameau d’intouchables cerné de dunes ou encore à l’abri d’un village où hindous et musulmans vivent en paix malgré les tensions qui agitent les villes voisines.
Il faut huit mois de marche au couple pour traverser les plaines du Tamil Nadu, gravir les Ghâts occidentaux du Kerala et longer la côte du Karnataka jusqu’à Goa. Amandine et Éric Chapuis s’enfoncent ensuite dans les terres du Maharastra, poursuivent dans le Gujarat, puis sur les terres arides du Rajasthan, et retrouvent enfin les rizières du Penjab pour finir par l’ascension de cols à 5 000 mètres d’altitude dans l’Himachal Pradesh. C’est là qu’ils s’arrêtent, de peur que leur aventure humaine se transforme en défi sportif.
Ces 4 400 kilomètres à pied leur ont offert plus de rencontres que leur jeune vie ne leur en avait proposée jusqu’alors. Cette marche leur a permis de mettre des visages derrière une population, souvent présentée d’un seul bloc, pourtant aussi diverse que nombreuse ! Ils ont aussi rencontré une multitude de divinités, observé la ferveur et la sagesse tout comme le scepticisme et la déraison, et, surtout, ils ont développé une foi en la nature humaine.

Né à Puteaux en 1975, Éric Chapuis passe la majeure partie de son enfance et de son adolescence à Antibes, avant de monter à Paris en 1996 pour ses études d’ingénieur dans le domaine de l’environnement, notamment le traitement des eaux. Il s’élance sur une voie toute tracée (ingénieur-travaux pour un groupe de traitement des eaux) mais regrette que ses activités professionnelles lui laissent peu de temps pour rêver et s’ouvrir aux autres.
Son mariage, et peut-être aussi l’envie de quitter un itinéraire balisé, le poussent à s’envoler en voyage de noces avec sa femme Amandine pour l’Inde, afin d’entreprendre une marche de huit mois et 4 400 kilomètres.

Née à Aix-en-Provence en 1980, Amandine Chapuis traverse la France pendant toute son enfance, pour passer les vacances estivales sur la côte nord-finistérienne. Cette migration familiale annuelle suffit à lui donner le goût pour les grands départs, le défilement des paysages et les voyages à contre-courant. Mais ce sont surtout ses études en géographie humaine (à Nanterre puis Paris IV-Sorbonne) qui attisent définitivement sa soif de connaissance et de compréhension.
Un premier voyage en licence, en 2003, lui permet de découvrir le Vietnam. Puis elle étudie durant trois mois les changements consécutifs à la fin de l’apartheid dans la vie des ouvriers et des propriétaires terriens sur trois exploitations viticoles de Stellenbosh, dans la région du Cap en Afrique du Sud. Dans le cadre de son DEA, elle arpente l’année suivante la région népalaise du Khumbu, accessible uniquement à pied : elle étudie l’impact du tourisme sur la population sherpa dans cette région de trekking située au pied de l’Everest.
De ces travaux de terrain, ayant donné lieu à des rapports avec soutenance, naît le désir de concilier voyage et témoignage par le biais de l’écriture et de la photographie. D’où l’envie de se tourner vers le reportage journalistique, tout d’abord en France, en collaborant au magazine Balades, et plus localement encore, en tant que correspondante de presse.
Son mariage avec Éric Chapuis en août 2005 lui offre l’occasion de fouler une nouvelle terre, en couple cette fois. En octobre, le voyage à pied qu’ils entreprennent en Inde les mène, en huit mois et sur 4 400 kilomètres de Kanniyâkumari – le cap Comorin, à la pointe sud du Tamil Nadu – à l’Himachal Pradesh – dans l’Himalaya. Sans l’avoir consciemment recherché, cette « marche de noces » prend finalement des allures de pèlerinage en terre sacrée.

lu 2217 fois

Embarquées de Sophie Ladame et Isabelle Rosenzweig (Magellan & Cie-2009)

"croqueuse de bord"

Lire la suite

lu 4922 fois

Un vent de liberté de Florence Arthaud (Arthaud-2009)



Ce livre est l’autobiographie de celle qui fut surnommée "la petite fiancée de l’Atlantique".
Née le 28 octobre 1957 à Boulogne-Billancourt, elle s’intéresse pourtant très tôt au milieu de la voile, un milieu dans lequel se faire une place lorsqu’on est une femme, fille d’éditeur et parisienne de surcroît n’a rien d’une évidence.
À 19 ans seulement, elle s’engage dans sa première traversée, mais c’est en 1990 qu’elle gagne ses galons et devient l’une des figures incontournables de la voile française. Elle améliore de deux heures le précédent record de traversée de l’Atlantique Nord en solitaire, record jusque-là détenu par Bruno Peyron, et remporte la mythique Route du Rhum à peine quelques mois plus tard, reliant Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en seulement 14 jours, 10 heures et 10 minutes.
Elle a depuis participé à de nombreuses courses, et notamment la Transpacifique, remportée avec Bruno Peyron en 1997, mais aussi la Transat Lorient-Saint-Barth ou encore l’Odyssée Cannes-Istambul.
Navigatrice hors pair, Florence Arthaud est avant tout une femme de conviction qui met ses talents au service de causes qui comptent pour elle, se faisant tour à tour ambassadrice de la paix et de l’environnement. En 2006, elle participe à la Route Elissa, une course en Méditerranée, pour la paix et pour les femmes. L’année précédente, elle s’était déjà lancé dans une aventure similaire, traversant déjà cette mer pour porter des messages de paix en Israël-Palestine.
Navigatrice talentueuse et engagée, Florence Arthaud revient aujourd’hui avec Un vent de liberté, son autobiographie.
Elle projette de participer à la prochaine Route du Rhum (départ de Saint-Malo le 31 octobre 2010).

lu 5469 fois

Un chemin à l'orée du ciel d'Olga et Arnaud de Turckheim (Actes Sud-2008)

Balade en Himalaya indien.....

Lire la suite

lu 4121 fois

Algérie, "soyez les bienvenus" de Claire et Reno Marca (Aubanel-2008)



D’Alger au Sahara, en passant par les vieux ksour du Grand Erg Occidental, Ghardaïa fief de la culture Mozabite, Constantine avec les musiciens qui perpétuent la tradition du malouf, l’Oranie, les montagnes Kabyles ou encore à travers les somptueuses immensités sahariennes peuplées de Touaregs, Claire et Reno Marca nous font partager leurs découvertes au coeur d’un pays d’une rare beauté.
Mais plus qu’un voyage, ce récit illustré est avant tout une aventure intérieure et intimiste au cœur de l’Algérie d’aujourd’hui, fraternelle, chaleureuse et si hospitalière. Un livre témoignage fait d’une multitude de rencontres attachantes qui reflètent une richesse et une diversité culturelles loin des clichés et des plus sombres années du pays.
Claire et Reno ont voulu, avant tout, donner la parole aux algériens comme les anciens, derniers témoins de la période française, les femmes ou les jeunes qui incarnent l’espoir de lendemains meilleurs.
Enrichi de la participation de Maïssa Bey, écrivain algérienne, invitée de cet ouvrage, le livre offre un double regard sur le pays. Illustré de nombreux dessins et photographies, ce récit de quatre mois de voyage est un véritable reportage qui nous parle avec émotion de l’Algérie d’aujourd’hui.
Cet album confirme encore l'immense talent de ce couple attachant, artiste, voyageur et nomade dans l'âme, qui continue, par leurs écrits, dessins et photographies, de dresser, par petites touches, sinon un inventaire du Monde, du moins leur vision des pays qui le composent.

Respectivement auteur et illustrateur indépendants pour la presse de voyage et l'édition. Claire et Reno Marca ont fait de leur passion commune pour les livres et les horizons lointains un mode de vie. Leurs deux ouvrages précédents ont reçu de nombreux prix: "3 ans de voyage" a reçu une Mention spéciale à la Biennale du Carnet de voyage 2005, le Prix des 5 continents 2006, catégorie Beaux Livres, une Mention spéciale au Prix Amérigo Vespucci, au FIG 2006, et le Prix du Jury au FIDLAS 2007 et "Madagascar" a reçu le Grand Prix Michelin, à la Biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand 2007.

lu 2438 fois

Carnet Transcanadien, Toronto-Vancouver à bord du Canadien d'Olivier Barrot et Alain Bouldouyre (Actes Sud-2009)

Et si l'on prenait un train mythique?

Lire la suite

lu 2879 fois

Affinités Extrêmes de Kenneth White (Albin Michel-2009)



Si Kenneth White sait traverser des territoires et habiter pleinement la terre, c’est aussi un aventurier de l’esprit qui évolue dans les espaces mentaux les plus exigeants, les plus rares – et les plus vivifiants.
Il évoque dans cet essai littéraire aussi passionné que poétique son rapport personnel à quelques écrivains de langue française qu’il estime être parmi les plus libres et les plus stimulants de cette fin de modernité : prosateurs hors des limites du roman, poètes qui dépassent la philosophie.
Kenneth White n'apprécie guère l'époque, qu'il juge plate, vulgaire, pesamment consensuelle. Comment lutter contre cette "médiocratie" généralisée ? Pour l'écrivain, le témoin de son temps, la tentation serait de se réfugier dans le mépris ou l'indifférence. Mais cette attitude hautaine ne saurait convenir à un homme aussi vivant, réfléchi, aussi habité par les choses de l'esprit.
Où trouver des modèles de révolte, de liberté intellectuelle, des exemples d'insoumission à la petitesse et à la trivialité contemporaine ?
Kenneth White s'avise qu'ils existent, tout près de lui, dans sa mémoire, sa bibliothèque, son expérience de lecteur passionné et de poète explorateur des "extrêmes". Ils se nomment Cioran, Delteil, Saint John Perse, Rimbaud, Segalen, Michaux, Céline, Breton.
En apparence, rien ne rapproche ce nihiliste, cet extravagant, cet anarchiste géographe, ce voleur de feu, ce surréaliste, cet imprécateur mais ils ont tous en commun d'avoir tenté d'atteindre les limites d'eux-mêmes et du monde, d'avoir entrepris leur voyage personnel au bout de la nuit. White ne se sent bien qu'en compagnie de ces extrémistes de l'art, de la société, de l'espace intérieur.
Loin de tout dogmatisme, étranger aux modes intellectuelles de ce siècle débutant, cet essai littéraire se présente comme un manifeste libertaire, un guide d'indépendance d'esprit destiné au grand nombre de ceux qui résistent à la sinistre pensée unique de notre temps.

Poète, écrivain, essayiste, Kenneth White, d’origine écossaise, à choisi la France depuis longtemps. Son oeuvre immense et multiple écrite à la fois en anglais (poèmes, récits) et en français (essais) lui vaut d’être considéré dans le monde comme un des plus grands auteurs contemporains. Il a publié chez Albin Michel Le Visage du vent d’est, Le Rôdeur des confins, La Maison des marées et Le Héros effarouché.

lu 2502 fois

De l'aventure au voyage intérieur de Karen Guillorel (Presses de la Renaissance-2009)

de Paris à Jérusalem à pied et à vélo....

Lire la suite

lu 2977 fois

La légende de la géographie de Gilles Lapouge (Albin Michel-2009) et La maison des lettres, conversations avec Christophe Mercier (Phébus-2009)



"La carte nous conte un récit féerique, une fable ou un mythe, un graal ou une odyssée. Même sur l'écran G.P.S, c'est dans des terres de légende que la carte nous invite à entrer." écrit Gilles Lapouge.
L’histoire de l’homme est inséparable de la planète qu’il habite, des mers, des continents et des climats. Loin d’être une science exacte ou même une discipline, la géographie est avant tout de l’Histoire, et aussi du rêve, de l’imagination, de l’utopie, de l’imagination, de la fable, de la mythologie, de la tromperie, du vagabondage, de la philosophie, du roman, avec un peu de géologie et de mathématiques.
De Ptolémée et d’Hérodote à Vidal de la Blache et à Google Earth qui survole le toit de nos maisons, Gilles Lapouge raconte la prodigieuse aventure de la géographie, au gré des millénaires et des civilisations. La géographie, une passion qui sous-tend une grande partie de son oeuvre.
Lui-même vagabond endurci et écolier buissonnier amoureux de cartes et d’estampes, il s’est très tôt passionné pour ces savants, voyageurs navigateurs et autres traceurs de frontières parce que justement, ils ne savaient ce qu’ils cherchaient, ni où ils allaient, mélangeant routes et vents, et se perdant dans leurs songes.
Un essai éblouissant d’intelligence, de culture et surtout de non-conformisme dans la pensée et la manière de l’exprimer.

Dans les entretiens avec Christophe Mercier, Gilles Lapouge se dévoile véritablement, pour la première fois, parle de son enfance en Algérie, de sa famille tant aimée, de ses amitiés. Il raconte Paris après la guerre, le Brésil des années cinquante, la presse, la télévision et la radio. Il évoque chacun de ses livres.
Il explique sa façon de voyager, et pourquoi il ne se considère pas comme un voyageur tel que le sont ses amis du festival de Saint-Malo. Et, surtout, il parle de ce qui a été la passion de toute son existence – d’où le titre "La maison des lettres" : la littérature, consacrant de longs passages à ses grandes admirations : Stendhal, Rimbaud, Dickens, Knut Hamsun ou Jean Giono.

Gilles Lapouge est né à Dignes et a passé son enfance en Algérie, à Dellys puis Oran.
Après une licence d’histoire géographie obtenue en France, il est de retour en Algérie où il travaille comme journaliste. En 1950, il part pour le Brésil et devient grand reporter pour O Estado de Sao Paulo. Gilles Lapouge, qui "n’aime ni les pays chauds, ni les palmiers, ni les plages" restera leur correspondant pour l’Europe durant plus de quarante ans.
De retour en France il collabore au Monde, au Figaro littéraire et à Combat aux côtés d’Albert Camus. Dans les années 60, il fait la connaissance de Nicolas Bouvier et publie son premier roman.
En 1975 il crée “Apostrophes” avec Bernard Pivot.
Un peu par hasard, il découvre l’Inde (remplaçant au pied levé Jacques Lacarrière, grippé) et la Finlande. Et choisit de visiter l’Islande, en plein hiver, sans vraiment parler anglais... et encore moins islandais.
À vrai dire, il y a chez Gilles Lapouge comme une fatalité dans le voyage, une envie de se laisser porter par les flux du monde, d’accueillir la surprise et l’inattendu avec bienveillance et malice.
Écrivain, journaliste, producteur à France Culture de l’émission "En étrange pays" et pilier historique du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, Gilles Lapouge est un flâneur au style inimitable qui envisage le voyage comme un égarement, un passage dans une autre dimension.
Auteur de nombreux romans et recueils de nouvelles, il se passionne pour les sujets et thèmes les plus divers. Il vient de recevoir le Prix de la Société des gens de lettres pour l’ensemble de son oeuvre.
L’encre du Voyageur a été récompensé du Prix Femina Essai en 2007. Ce livre nous conviait à une flânerie planétaire rappelant que, dans un monde qui court sans savoir où, on ne perd jamais son temps à perdre du temps.
lu 2936 fois

Horizon Dakota, en canoé sur la rivière sacrée de Philippe Sauve (Presses de la Renaissance-2009)

Au coeur des terres indiennes de l'Ouest Américain

Lire la suite

lu 1716 fois

Cap sur Ushuaia de Julien Leblay (auto-édition-2009)



Transfusé à l'âge de seize ans, Julien Leblay arpente le monde à vélo avec dans ses bagages l'important message du don du sang.
Depuis quatre ans, l'auteur établit dans les pays qu'il traverse une vaste communication autour de ce geste encore trop peu pratiqué.
Longer la cordillère des Andes est un rêve devenu réalité. Durant six mois, Julien Leblay a côtoyé cette montagne au goût de merveilleux, traversant successivement le Pérou, la Bolivie, le Chili et l'Argentine. Des cités perdues incas aux glaciers de Patagonie, en passant par le désert d'Atacama et la route australe du Chili, laissez-vous porter par ce récit plein de vitalité, d'humour et de passion !
Ce voyage est le cinquième de son tour du monde débuté en 2004. Il porte à 28 800 le nombre de kilomètres parcourus en vingt-cinq pays. Arrivé au bout du monde, à Ushuaia, Julien continue pourtant l'aventure avec les Voyageurs au grand Cœur. Ce sera en 2010, sur les routes d'Asie...

lu 2004 fois

La Piste mongole de Christian Garcin (Verdier-2009)

Un voyage entre la Mongolie et les mondes parallèles

Lire la suite

lu 1269 fois

Notre Comédie du livre 2009-Notre programme

Nous recevrons, cette année, sous notre tente nomade, située sur l'esplanade Charles de Gaulle, face à l'office du tourisme, écrivains, écrivains-voyageurs, peintres-voyageurs et aventuriers.
Nous organiserons, cette année cinq rencontres et deux projections en compagnie de tous nos invités, parcourant le monde de l'Ouest américain à l'Algérie et de L'Inde à la Jérusalem.
Nous vous emmènerons, également en Tanzanie, au Canada, en Italie, sur le vaste océan et le long de la cordillère andine .
Vous pouvez télécharger, dès à présent, notre programme afin d'organiser votre emploi du temps durant ce long week-end sous le signe de l'amitié, de la lecture et de l'échange.
Nous espérons vous retrouver nombreux à nos rencontres et sur notre stand.

Télécharger notre programme de la comédie du livre 2009
lu 1372 fois

Notre Comédie du livre 2009-Nos Rencontres à l'auditorium du Musée Fabre, au Corum-Salon du Belvédère et au Foyer de l'Opéra Comédie, Montpellier

À l'auditorium du Musée Fabre, Samedi 23 Mai à 12h15

Rencontre

avec:

Bernard Ollivier pour "Aventures en Loire" (Phébus)

Dix ans après la trilogie "La Longue Marche" (vendue à plus de 300 000 exemplaires) qui l’avait vu partir à 60 ans sur le Route de la soie, Bernard Ollivier récidive. Et le voyage s’annonce magique. Imaginez des chemins à la verdure luxuriante, des vignobles aux cépages prestigieux, les brumes matinales flotter autour des plus nobles châteaux, un fleuve majestueux. Et comme Bernard Ollivier, partez pour une aventure hors du commun : 1000 kilomètres en six semaines sur les bords de Loire, à pied tout d’abord, puis en canoë. Vous découvrirez que l’aventure n’est pas toujours à l’autre bout du monde. Que la beauté est partout si on prend le temps de l’observer. Et que l’hospitalité n’a pas déserté nos terres. Mais prenez garde… La vie du fleuve n’est pas toujours tranquille. Bernard Ollivier nous donne ici à voir la France comme une terre d’aventure, à la fois physique et humaine. Il nous raconte ces lieux si proches de nous, et pourtant plein de beautés, de silences et de dangers.

Au Corum-Salon du Belvédère, Samedi 23 Mai à 14h00

Rencontre

avec:

Florence Arthaud pour "Un vent de liberté" (Éd.Arthaud)

Navigatrice talentueuse et engagée, Florence Arthaud revient aujourd’hui avec "Un vent de liberté" (Ed. Arthaud), son autobiographie. Celle qui fut surnommée "la petite fiancée de l’Atlantique" est avant tout une femme de conviction qui met ses talents au service de causes qui comptent pour elle, se faisant tour à tour ambassadrice de la paix et de l’environnement. Elle projette de participer à la prochaine Route du Rhum (départ de Saint-Malo le 31 octobre 2010).

Au Corum-Salon du Belvédère, Samedi 23 Mai à 15h00

Peindre, Écrire, chemin faisant

avec:

Sophie Ladame pour "Embarquée" (Éd.Magellan & Cie)
Olga et Arnaud de Turckheim pour "Un chemin à l'orée du ciel" (Éd.Actes Sud)
Samuel Chardon et Céline Roussel pour "la mécanique du voyage"(Éd.L'oiseau porte-plume)

À 31 ans, Sophie Ladame est une dessinatrice aux traits saisissants de réalisme et de fraîcheur. "Croqueuse de Bord", c'est ainsi qu'elle a été surnommée par les marins du"Belem". Son regard teinté de mer, elle esquisse de page en page, d'escale en escale, des paysages, des visages, des scènes de navigation. Elle utilise le trait et la couleur pour communiquer son amour de la mer, de l'infini et de l'horizon, l'amour du voyage et des rencontres.
Après "En remontant la vallée du Gange", et "Au pays des pierres qui parlent", Olga et Arnaud de Turckheim nous emmènent sur Un chemin à l’orée du ciel, à travers l'Himalaya indien (Cachemire, Ladakh, Lahaul, Spiti, Kinnaur). Les textes d’Olga et les aquarelles et dessins d’Arnaud dévoilent, une fois encore, les fabuleuses découvertes et les émotions intenses que l’Himalaya offre aux voyageurs passionnés.
L’Inde par la route. Un rêve que Samuel Chardon et Céline Roussel, créateurs de carnets de voyages depuis dix ans, ont réalisé de février 2007 à avril 2008: 14 mois d’aventure sur l’une de ces mythiques "Routes de la soie", en camping-car, avec leurs filles, Ilda huit ans et Zélie deux ans. via la Turquie, par le plateau anatolien ; puis l’Iran – l’ancienne Perse - ; le Pakistan, en longeant l’Afghanistan par les "zones tribales" ; l’Inde, immense à l’échelle d’un continent ; enfin le Nepal, petit pays himalayen., soit 28 000 km pour un voyage d’une richesse absolue.
.

Au Corum-Salon du Belvédère, , Samedi 23 Mai à 16h15

Monde ouvert: Rencontre-lecture

avec:

Kenneth White pour "Affinités Extrêmes" (Éd.Albin Michel)

Au cours cette rencontre autour de son oeuvre, Kenneth White vous propose une lecture, lente et contemplative de textes en prose et poèmes qui décrivent une ouverture au monde, véritable antidote "géopoétique" à la frénésie du monde actuel.
On ne peut pas rêver meilleur guide, érudit et plein d'humour. Ce vagabond intellectuel parle avec un naturel incroyable. Rien ne pèse et ne pose dans son style invisible. Tous ses voyages prennent des allures éminemment littéraires.
Voyageant sans autre guide que ses impressions, son regard à la fois curieux et distancié saisit en chaque rencontre, en chaque paysage, ce qu'il a d'unique. .

Au Foyer de l'Opéra Comédie, Dimanche 24 Mai à 14h00

Dire le monde: Éloge de la géographie

avec:

Gilles Lapouge pour "La légende de la géographie" (Éd.Albin Michel)

Écrivain, journaliste, producteur à France Culture de l’émission "En étrange pays" et pilier historique du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, Gilles Lapouge est un flâneur au style inimitable qui envisage le voyage comme un égarement, un passage dans une autre dimension.
Auteur de nombreux romans et recueils de nouvelles, il se passionne pour les sujets et thèmes les plus divers. Il a reçu le prix Pierre 1er de Monaco pour l’ensemble de son œuvre.
Dans son dernier livre "La légende de la géographie" (Ed.Albin Michel), Gilles Lapouge nous parle de la géographie, qui, loin d’être une science exacte ou même une discipline, est avant tout de l’Histoire, et aussi du rêve, de l’imagination, de l’utopie, de l’imagination, de la fable, de la mythologie, de la tromperie, du vagabondage, de la philosophie, du roman, avec un peu de géologie et de mathématiques. .

Au Foyer de l'Opéra Comédie, Dimanche 24 Mai à 15h00

L'ivresse de la marche

avec:

Karen Guillorel pour "De l'aventure au voyage intérieur" (Éd.Presses de la Renaissance)
Amandine et Éric Chapuis pour "Au cœur de l'Inde" (Éd.Transboréal)

À 28 ans, un sac à dos de sept kilos sur les épaules, Karen Guillorel décide de partir à pied en direction du levant. Après plus de quatre mois de marche solitaire, elle rejoint Istanbul, à la croisée de l'Europe et de l'Asie. Puis elle enfourche un vélo trois mois durant pour rallier Jérusalem.
Jeunes mariés, Amandine et Éric Chapuis s’offrent un voyage de noces d’un an, pour vivre pleinement leur engagement sans confort ni artifice. Pour cela, ils choisissent l’Inde, qu’ils souhaitent traverser pas à pas, du sud au nord. En octobre 2005, le voyage à pied qu’ils entreprennent les mènera, en huit mois et sur 4 400 kilomètres de la pointe sud du Tamil Nadu – à l’Himachal Pradesh – dans l’Himalaya. Sans l’avoir consciemment recherché, cette « marche de noces » prend finalement des allures de pèlerinage en terre sacrée.
lu 1782 fois

Notre Comédie du livre 2009-Nos Projections

Nous vous proposons, durant cette "Comédie du livre", deux projections:



La rencontre du Vendredi 22 Mai, Centre Rabelais, 27 Bld Sarrail à 20h 30, aura pour thème un voyage dans l'ouest américain le long du Missouri.
Nous accueillerons, pour l'occasion Philippe Sauve et pour la première fois en France, Dakota High Hawk, représentant de la nation Sioux et l'arrière petit-fils de Sitting Bull.

Affronter les rapides de la rivière Missouri, marcher dans les villages amérindiens dévastés par une anarchie alcoolisée, entrer dans les loges à sudation pour prier le Grand Esprit Tunkasila, descendre en canoë 2.000 kilomètres du Missouri à travers la région la plus sauvage des Etats-Unis, des montagnes Rocheuses du Montana aux plaines du Dakota, telle est l'aventure effectuée par Philippe Sauve en solitaire, de Mai à Août 2008.
Le point d'orgue de ce palpitant périple sera la rencontre déterminante de Philippe Sauve avec Dakota High Hawk, l'arrière-petit-fils de Sitting Bull qui sera présent lors de cette projection. .
Projection du film "Horizon Dakota", suivie d'une dédicace du livre (éditions Presses de la Renaissance)

Affiche de la rencontre





La rencontre du Dimanche 24 Mai, Centre Rabelais, 27 Bld Sarrail à 15h 30, aura pour thème un voyage en Algérie.
Nous accueillerons, pour l'occasion Claire et Reno Marca.

D’Alger au Sahara, Claire et Reno Marca nous font partager leurs découvertes au coeur d’un pays d’une rare beauté. Un témoignage fait d’une multitude de rencontres attachantes qui reflètent une richesse et une diversité culturelles loin des clichés et une aventure intérieure et intimiste au cœur de l’Algérie d’aujourd’hui, fraternelle, chaleureuse et si hospitalière.
Projection numérique suivie d'une dédicace du livre sur le stand (éditions Aubanel)

Affiche de la rencontre

lu 1521 fois

Notre Comédie du livre 2009-les écrivains invités sous notre tente nomade

Installé cette année encore sur l'esplanade Charles de Gaulle, face à l'office de Tourisme, notre stand accueillera de nombreux écrivains, aventuriers, romanciers.
En voici un aperçu en images.

lu 1440 fois

Notre Comédie du livre 2009-Introduction



Voici arrivé le moment de notre programmation 2009 pour la "Comédie du livre" qui se tiendra du Vendredi 22 au Dimanche 24 Mai 2009.
Le pays invité cette année est l'Espagne. Vous retrouverez leurs écrivains chez nos confrères.
Fidèles à notre démarche qui nous anime depuis 15 ans, nous recevrons des amis écrivains, aventuriers, romanciers avec qui nous avons une relation d'amitié profonde et ancienne.
Et nous espérons faire de nouvelles rencontres avec ceux que nous invitons cette année pour la première fois par envie de les connaître.
Nos thèmes, cette année, auront pour point commun: la littérature-monde, l'éloge de la marche et de la géographie, l'aventure spirituelle, les peuples premiers, l'Algérie, l'Afrique, la mer, l'Inde, l'Ouest américain, L'Amérique du Sud.

Nous recevrons, cette année, pour la première fois, deux grandes figures de la littérature-monde, deux grands essayistes et écrivains-voyageurs: Gilles Lapouge, flâneur planétaire et son éloge de la géographie, Kenneth White, poète et bourlingueur et son combat contre la médiocratie.
Nous rendrons hommage à la plus belle forme de déplacement, la plus écologique aussi, la marche, en compagnie de Karen Guillorel pour qui les chemins qui mènent à Jérusalem n'ont plus de secrets et avec Amandine & Éric Chapuis pour leur traversée de l'Inde, du Sud au Nord, à pied.
Le carnet de voyage sera, encore une fois à l'honneur avec Claire et Reno Marca et leur tout dernier livre sur l'Algérie confirmant encore l'immense talent de ce couple attachant, artiste, voyageur et nomade dans l'âme, avec Sophie Ladame, la "Croqueuse de Bord", ainsi surnommée par les marins du "Belem", avec Olga et Arnaud de Turckheim et leur balade dans l'Himalaya Indien, avec également Samuel Chardon et Céline Roussel et leur carnet de la Route des Indes en camping-car et en famille.
Nous recevrons, également, après Isabelle Autissier l'année dernière, Florence Arthaud, celle qui fut surnommée "la petite fiancée de l’Atlantique".
Julien Leblay, le cycliste au grand cœur et Éric Fayet, le Maasaï blanc seront parmi nous.
Enfin, nous recevrons notre ami, Philippe Sauve à l'occasion de sa descente, en solitaire et en canoë, du Missouri sur plus de 2.000 Km à travers la région la plus sauvage des Etats-Unis, des montagnes Rocheuses du Montana aux plaines du Dakota. Un voyage dédié à la Nation Sioux.
Il viendra à Montpellier pour nous présenter son film et sera accompagné, pour cet événement, de Dakota High Hawk, l'arrière-petit-fils de Sitting Bull, rencontré en chemin.
Nous recevrons également Emmanuel Hussenet dont le parcours professionnel original se trouve intimement lié au Grand Nord. Sans oublier nos auteurs régionaux: Raphaël Segura, peintre et illustrateur, Françoise Jalabert-Edon et sa passion du Maroc, Christian Cayssiols, photographe de notre Pic-Saint-Loup, la famille Alzieu, un pied à Montpellier, l'autre en Algérie et Pierre Macaire, globe-trotter.
Hommage donc à nos "Détonnants voyageurs" et à cette littérature- monde que nous aimons tant vous faire découvrir tout au long de l'année.
lu 1763 fois