:: Accueil site :: :: Accueil info ::

Terre et mer 2008-les écrivains invités sous la tente nomade

Installé, à Port-Camargue, sur le quai entre la Capitainerie et le Yacht Club, notre stand accueillera de nombreux écrivains, aventuriers, romanciers.
En voici un aperçu en images.

lu 1717 fois

Terre et mer 2008-introduction


 

Voici venue la deuxième édition du Festival Terre et Mer à l'initiative de la Capitainerie de Port-Camargue, de la ville du Grau-du-Roi et de Libelr, l'association des libraires indépendants du Languedoc-Roussillon, maître d'œuvre de l'organisation de ce salon.
L'objectif: réunir marins, voyageurs, naturalistes, aventuriers, tous écrivains, sillonnant le monde, sur terre comme sur mer à la recherche de sensations, de rencontres, d'aventures, de découvertes, d'exploits peut-être.
Cette fête, qui se déroulera les 21 et 22 Juin 2008, au pied de la Capitainerie de Port-Camargue, associera les livres mais aussi de nombreuses projections et des expositions.
Pour l'édition 2008, nos invités ont voyagé en famille ou en solitaire autour du monde.
Qu'il soit fait en voilier, en camping-car ou en camion, préparer, organiser et effectuer un tour du Monde avec des enfants exigent un certain nombre de règles et sont source de nombreuses aventures. Ce que nous découvrirons en compagnie de Vincent Sauvage et ses "cent mille bornes en camion", Olivier de la Rochefoucauld et "ses enfants du large", René Van Bever et sa "grande parenthèse"et François Althabégoïty, le "Papa au camping-car".
Nous recevrons, également, des aventuriers , qui ont sillonné les grandes routes mythiques: Régis Belleville et sa grande traversée du Sahara, avec quelques chameaux, Antoine de Changy et Célina Antomarchi-Lamé, sur l'une des routes de la soie, d'Istanbul jusqu'en Mongolie, à vélo, Jean-Paul Naddéo et Marie-Sophie Chabres sur la Route 66, à moto.
Sans oublier quelques marins comme Bruno d'Halluin, naviguant depuis la France jusqu’au cap Horn, en parcourant 16.000 milles à bord de La Volta et Lionel Daudet, qui en compagnie d'Isabelle Autissier, a passé quelques mois en Georgie du sud, dans les terres australes;
D'autres nous emmèneront au Japon avec Béatrice Testet., en Chine tel J.M Erre, en Tanzanie avec Éric Fayet, à travers le monde et sur les mers avec Laurent Maréchaux et dans d'autres lieux encore en compagnie de Jo Witek-Lengagne et Christian Montaignac

Nous espérons que vous viendrez nombreux, à la rencontre de nos invités et que vous conforterez, par votre présence, l'existence d'un tel festival, sur les rives de notre Méditerranée.
lu 1764 fois

Mes jours: mémoires d'un indien du Sud de A.K Narayan (Le Serpent à Plumes-2005)


 

Pionnier du roman moderne en langue anglaise, né à Madras en 1907, Rasipuram Krishnaswami Narayan a débuté dans le journalisme et a publié son premier roman en 1935 à l'age de 29 ans.
Il raconte dans ses mémoires sa longue quête d'un éditeur dans les années 30 pour son premier roman, Swami et ses amis.
Ce n'est que grâce au patronage et à la volonté de Graham Green qui avait pour lui une grande admiration, que Hamish Hamilton, l'éditeur, finit par accepter de publier ce livre. Ont suivi une quinzaine d'ouvrages et plus de deux cents nouvelles.
Narayan place ses personnages dans la ville de Malgudi, un version fictive de Mysore, où il examine les conflits intérieurs de ses héros ordinaires.
Narayan peint une fresque de l'Inde quotidienne, pauvre mais jamais misérabiliste. Il y décrit les classes moyennes ou les intellectuels avec malice, tendresse et beaucoup d'humour. Ses personnages sont très attachants. Narayan brille par son capacité à bâtir des histoire simples et à animer des personnages souvent touchants. Lorsque l'on pénètre dans un de ses romans on referme difficilement le livre avant d'en être allé au bout.
On retiendra parmi son œuvre Le peintre d'enseignes qui traite du contrôle des naissances, le guide, l'histoire d'un vrai-faux gourou, le professeur d'anglais, son roman le plus autobiographique, sur la réincarnation et les médiums, ou sous le banyan, un recueil de nouvelles, autre grande spécialité de R.K Narayan.
Le 13 mai 2001, R.K. Narayan meurt d'une complication cardio-vasculaire à Madras, la ville où il est né.
lu 1867 fois

La chambre des parfums de Inderjit Badhwar (le livre de poche-2007)

Une certaine odeur de l'Inde

Lire la suite

lu 2112 fois

Saisons indiennes de Marie Accomiato & Élisabeth Foch (Ci Vediamo-2007)



Saisons Indiennes est le fruit d’un travail assidu de la photographe Marie Accomioto.
Chaque année depuis 1995, la photographe se rend en Inde, le regard attentif à l'humanité du quotidien.. Elle parcourt le sous-continent, elle y photographie la vie, en noir et blanc ou en couleur.
L’ouvrage, dont le texte d’Élisabeth Foch vient enrichir les images, ne présente pas une, mais de multiples visions du sous-continent indien, du Ladakh au Rajasthan, du Kerala au Tamil Nadu.

Marie Accomiato est née à Alger en 1959. Elle vit à Paris, rejoint dès 1978 le milieu de la photographie. Formée au tirage noir et blanc, elle poursuit simultanément une recherche photographique personnelle, à travers le nu féminin, le paysage et la danse.
De son côté Elisabeth Foch, a, elle aussi, beaucoup arpenté ce pays. Son texte témoigne d'un univers à la fois kaléidoscopique et divinement réglé.
Saisons indiennes est la rencontre de leurs itinéraires respectifs.
lu 1814 fois

Retour sur image de Mukul Kesavan (Philippe Picquier-2004)

Un voyage dans le passé de l'Inde

Lire la suite

lu 1992 fois

Notre Comédie du livre 2008-Dernière minute

Nous aurons le plaisir de recevoir, en plus des auteurs déjà annoncés, Tierno Monénembo.


Tierno Monénembo est un auteur guinéen, né en 1947, dont l'oeuvre romanesque est riche de plusieurs titres (au Seuil). On peut citer à titre d'exemple Les Crapauds-brousse (1979), Un rêve utile (1991), Pelhourino (1995), Les écailles du ciel (1997), L'aîné des orphelins (2000) ou encore Peuls (2004).
La richesse de ses textes rend compte à elle seule du caractère polymorphe du roman se pliant aux exigences de la mutiplicité: les langues se rencontrent, s'entremêlent pour célébrer les remous d'une écriture, instable, jaillissante.
Son dernier livre le roi de Kahel, également au Seuil, nous conte la prodigieuse épopée solitaire d’Olivier de Sanderval, qui voulut se tailler un royaume dans l’actuelle Guinée, au nez et à la barbe des autorités coloniales françaises et des Anglais.
Au début des années 1880, Aimé Victor Olivier, qui deviendra le vicomte de Sanderval, fonde le projet de conquérir à titre privé le Fouta Djalon et d’y faire passer une ligne de chemin de fer. De ce personnage hors du commun, Tierno Monénembo nous propose une foisonnante biographie romancée.
Au cours de ses cinq voyages successifs, Sanderval parvient à gagner la confiance de l’almâmi, le chef suprême de ce royaume théocratique qu’était le Fouta Djalon, qui lui donne le plateau de Kahel et l’autorise à battre monnaie à son effigie. En France, Cloué, ministre de la marine, est plus que sceptique sur ses projets. Gambetta se montre bienveillant.
Mais Sanderval échouera ; il revient à Marseille, sombre dans le mysticisme et meurt dans le dénuement.
lu 1750 fois

Notre Comédie du livre 2008-Notre programme

Nous recevrons, cette année, sous notre tente nomade, située sur l'esplanade Charles de Gaulle, face à l'office du tourisme, écrivains, écrivains-voyageurs, peintres-voyageurs et aventuriers.
Nous organiserons, cette année neuf rencontres et deux projections en compagnie de tous nos invités, parcourant le monde du lac Baïkal à Bangkok et de Genève à la passe de Khyber.
Nous vous emmènerons, également en Birmanie, au Tibet, en Afghanistan, à Madagascar, aux États-Unis, en Georgie du sud, en Inde, au Népal, en Tanzanie et au Mali.
Vous pouvez télécharger, dès à présent, notre programme afin d'organiser votre emploi du temps durant ce long week-end sous le signe de l'amitié, de la lecture et de l'échange.
Nous espérons vous retrouver nombreux à nos rencontres et sur notre stand.

Voilà le programme de la comédie du livre 2008
lu 1742 fois