Olivier Germain-Thomas ne refuse pas l'étiquette d'écrivain-voyageur, qui va si bien à ce grand marcheur, né en 1943 à Brive, docteur en esthétique, producteur à France Culture de l'émission "For Intérieur", romancier et homme de culture imprégné par les spiritualités du monde.
Sa passion pour l'Inde a quarante ans d'âge. Étudiant en philosophie à la Sorbonne, Il travaillait à une thèse sur le nirvâna du bouddhisme avec Jean Grenier, et se sentait à l'étroit dans le monde.
Olivier a 24 ans, une fringale de découverte chevillée au corps: il part en Inde, seul. Et c'est le choc. Il ne sait pas encore qu'il va effectuer le premier d'une série de nombreux voyages qui bouleverseront sa vie en l'enrichissant.
Il a vécu dans un ashram durant 4 mois à Auroville près de Pondichery. Il en raconte cette expérience spirituelle dans "Mosaïque de feu" (Le Rocher), son meilleur livre indien à ses yeux. Il a sillonné l'Inde en tout sens, avec une prédilection pour les longues traversées en train.
L'une de ses préoccupations permanentes est la mise en perspective de la philosophie de l'Inde avec la philosophie occidentale. L'autre occupation favorite d'Olivier, lorsqu'il retourne en Inde, c'est "la philosophie par les pieds": Marcher!
Dans ces livres, en particulier "La Tentation des Indes" (Albin Michel), il mêle le récit de voyage, l'aventure, l'anecdote, la rencontre, à la philosophie.
Olivier Germain-Thomas est aujourd'hui un vieux routard de l'Inde, à l'instar d'un travel-writer de la trempe de Paul Théroux, Nicolas Bouvier ou Bruce Chatwin.
Bénarès-Kyoto est le récit d'un périple accompli par voie terrestre et maritime à travers une grande partie de l'Asie qui correspond à la voie suivie par le Bouddhisme.
L'Inde en train du nord au sud, avec ses villages, l'amour sacralisé, la médecine traditionnelle.
Au Laos, dans un site perdu au-dessus du Mékong, dialogue avec une jeune femme au bord du suicide.
Dans les forets du Laos, vie au sein d'une société première.
Au Vietnam, un parfum colonial.
Dans la Chine, découverte depuis le sud jusqu'aux bords de la Mongolie, des paysages des peintres, le Tao, Confucius, les villes de verre et d'acier.
Au Japon, une marche rituelle dans la montagne, les jardins, l'amitié, le Shinto.
L'itinéraire est rempli d'anecdotes et de rencontres avec des personnages hors du commun. Il est aussi une manière de pratiquer la "philosophie par les pieds", de rendre vivantes les principales valeurs de l'Asie que l'auteur connaît si bien et qui marquent de plus en plus l'occident.
Comme souvent dans son oeuvre, on n'est pas loin du poème en prose même si le ton est bien celui du journal ou d'un carnet de voyage truffé de brèves citations ou d'aphorismes personnels.
Un de nos écrivains français préférés.

Écrivain voyageur, romancier et producteur à France Culture de l'émission "For Intérieur", Olivier Germain-Thomas a notamment publié la tentation des indes (Albin Michel poche), En chemin vers le Bouddha (Albin Michel Poche), Le Voyage des Indes (Imprimerie nationale) avec des photographies de R. et S. Michaud, La Traversée de la Chine à la vitesse du printemps (Le Rocher), Mosaïque du feu (Le Rocher) et en 2005, Un matin à Byblos (Le Rocher).
Olivier Germain-Thomas a reçu en 2006 un Grand Prix de littérature décerné pour l'ensemble de son œuvre par l'Académie française (Prix Henri Gal, Institut de France).
Enfin une bonne nouvelle littéraire en ce début de Novembre 2007 puisque Olivier-Germain Thomas vient de recevoir le Prix Renaudot-essais pour "Bénarès-Kyoto". Cela nous fait d'autant plus plaisir que nous adorons cet écrivain, l'oeuvre et l'homme.